Les images animées : une mémoire visuelle pour des soldats inconnus

Visuel report - Ciné-débat - 16 avril 2020

REPORTÉ

Nous sommes malheureusement contraints d’annuler le ciné-débat Les images animées : une mémoire visuelle pour des soldats inconnus initialement prévu le 16 avril 2020, à 18h dans l’auditorium du Mémorial.

Si une date de report est définie, nous vous la communiquerons le plus rapidement possible.
Nous sommes désolés pour ce désagrément et vous remercions pour votre compréhension.


La Grande Guerre est le premier conflit armé très largement médiatisé par les images fixes et animées. Le cinéma a notamment permis la diffusion d’images d’actualité dans tous les pays, à tel point que l’on peut parler de l’avènement d’une culture visuelle de guerre. Parmi la masse considérable des vues enregistrées figurent de nombreuses personnalités politiques et militaires, mais aussi  d’innombrables représentations de soldats anonymes. Et ce sont bien souvent ces images-là qui attirent le public de l’arrière dans les salles de projection ; les spectateurs et surtout les spectatrices espèrent en effet y voir des proches mobilisés. Après les hostilités, toutes ces images vont constituer une extraordinaire documentation historique. Mais elles seront également considérées par les familles comme des reliques, des traces de vie de tous les morts, ces combattants ordinaires tombés au « champ d’honneur », comme le Soldat inconnu.

À l’occasion de l’année commémorative des cent ans du choix du Soldat inconnu à Verdun, cette séance de ciné-débat mettra à l’honneur ces soldats inconnus et anonymes à travers la projection de quelques séquences filmés pendant la Grande Guerre, conservées aujourd’hui à l’Établissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense : Nos Poilus en Alsace (1915), Dans le secteur de Saint-Mihiel (1916), Tirailleurs sénégalais en Alsace (1918). Cette projection sera complétée par celle du court-métrage de fiction du metteur-en-scène Peter Watkins, The Diary of an Unknown Soldier  (Journal d’un soldat inconnu), de 1959. Ces films seront présentés et commentés par Laurent Véray, historien du cinéma.


Laurent Véray © Droits réservés.

Laurent Véray © Droits réservés.

Laurent Véray, historien du cinéma, est professeur à l’université Sorbonne Nouvelle-Paris 3. Il a notamment publié La Grande Guerre au cinéma. De la gloire à la mémoire (Ramsay, 2008) et Les Images d’archives face à l’histoire (Scérén-CNDP, 2011). Ses derniers ouvrages sont : Abel Gance. Le visionnaire contrarié (Gaumont Vidéo, 2017), Vedrès et le cinéma (Nouvelles éditions Place, 2017) et Avènement d’une culture visuelle de guerre. Le cinéma en France de 1914 à 1928 (Nouvelles éditions Place, 2019). Depuis 2018, il est responsable scientifique du projet Ciné08-19, financé par l’Agence nationale de la recherche, sur l’histoire du cinéma en France de 1908 à 1919. Par ailleurs, Laurent Véray a réalisé deux films pour la télévision, L’héroïque cinématographe (2003), La cicatrice. Une famille dans la Grande Guerre (2014), deux installations vidéo, une pour un musée, En Somme (Historial de Péronne, 2006), l’autre pour une exposition, Théâtres de guerre-1917 (Centre Pompidou-Metz, 2012). En 2016, il a conçu une création visuelle à base d’images d’archives pour la pièce Les Derniers jours de l’humanité de Karl Kraus, mise en scène par David Lescot à la Comédie française.


TARIF

En accès libre, dans la limite des places disponibles.
Réservation conseillée, via le formulaire ci-contre.