La Fée de Verdun, hommage à Nelly Martyl

Représentation théâtrale sur l'estrade du "Théâtre du Front". Photographie - Don de Mme Dolores Genoux. © Mémorial de Verdun

Représentation théâtrale sur l’estrade du « Théâtre du Front ». Photographie – Don de Mme Dolores Genoux. © Mémorial de Verdun

Avec Françoise Masset, chant, et Rémi Cassaigne, guitares datant de 1912 et de 1916
Samedi 1er octobre 2022 – 15h
Tarif : 5€ par personne, gratuit pour les adhérents et les enfants de moins de 16 ans.
Réservations conseillées via le formulaire


Dans un programme musical varié, Françoise Masset, au chant, et Rémi Cassaigne à la guitare, rendent hommage à Nelly Martyl, chanteuse lyrique, engagée en tant qu’infirmière pendant la Première Guerre mondiale, surnommée « La Fée de Verdun ».
Composé essentiellement de chansons, ce programme permet d’évoquer la place de la femme dans l’imaginaire et la vie musicale, et celle de l’enfance. Il évoque plus particulièrement l’atmosphère « artistique » de Verdun et l’importance de la musique pour les combattants qu’ils soient compositeurs, instrumentistes, chanteurs ou « écouteurs ». De nombreux carnets de soldats renferment les paroles des chants qu’ils entonnaient ensemble accompagnés par des instruments dits « de tranchées », c’est-à-dire fabriqués avec les moyens du bord. La femme est souvent présente dans les textes chantés. Une attention particulière est donnée au rôle que celle-ci a joué pendant le conflit qu’elle soit active à l’arrière, engagée au front (comme infirmière telle Nelly Martyl), artiste venue encourager les soldats et remonter le moral des troupes en chantant dans les hôpitaux et les théâtres de guerre (Yvette Guilbert, Marthe Chenal à Verdun)…


Le concert sera suivi d’une séance de dédicaces avec l’auteur de la « Fée de Verdun », Philippe Nessmann.

À ne pas manquer

En amont de ce concert, le Mémorial de Verdun vous invite à la conférence La Fée de Verdun avec Philippe Nessmann, à 14h au Mémorial de Verdun.
GRATUIT

Biographies

Françoise Masset. Photo : Frédéric Jean

Françoise Masset. Photo : Frédéric Jean

Saluée par le critique Ivan Alexandre comme « l’une de nos rares, de nos dernières diseuses », Françoise Masset interprète sur scène, en concert et au disque, un répertoire diversifié, du baroque au contemporain, qui témoigne de sa curiosité et de son goût pour les rencontres musicales. Elle privilégie le récital (avec piano, orgue, harpe, guitare, luth) et se passionne pour la recherche et l’interprétation d’oeuvres méconnues. Elle crée ainsi des programmes originaux avec ses partenaires, notamment organistes, ainsi qu’avec La Gioannina/R. Cassaigne & N. Breedijk et Les Musiciens de Saint Julien/F. Lazarevitch. Elle a reçu l’Orphée d’Or 2010 de la meilleure interprète de mélodies pour l’album Les Compositeurs de Marceline Desbordes-Valmore.


Rémi Cassaigne. © Virginie Marry

Rémi Cassaigne. © Virginie Marry

Rémi Cassaigne étudie le luth avec Pascale Boquet au CNR de Tours, puis dans la classe d’Eugène Ferré au CNSMD de Lyon. Il joue aujourd’hui avec des ensembles comme Le Baroque Nomade, Consonance, Le Concert d’Astrée, Les Nouveaux Caractères, Les Artifices, Jacques Moderne, Pasticcio Barocco, Double Face. Avec la harpiste Nanja Breedijk, il fonde en 2012 l’ensemble La Gioannina dont le répertoire et la discographie se nourrissent de ses recherches dans les bibliothèques italiennes. Il se passionne pour les guitares romantiques aux formes diverses et parfois insolites autour desquelles il conçoit avec la complicité de la chanteuse Françoise Masset des récitals qui conjuguent poésie et surprise. Auteur de plusieurs romans et de nombreuses traductions, il a écrit le livret d’un opéra donné à Dijon en février 2014. Il enseigne actuellement à l’ESMD de Lille.