Le fort de Vaux, de la fortification à l’épopée (1882-1939)

Soldats français posant dans une des casemates du fort de Vaux. Photographie française, novembre 1916. Collection La contemporaine (Val.198/115).

Soldats français posant dans une des casemates du fort de Vaux. Photographie française, novembre 1916. Collection La contemporaine (Val.198/115).

Avec Martin Barros, responsable des livres anciens et manuscrits au département Bibliothèque du Service historique de la Défense (Vincennes).
Jeudi 3 novembre 2022 – 18h
GRATUIT, réservation conseillée via le formulaire
Accessible en direct depuis la page Facebook du Mémorial de Verdun


Ouvrage secondaire de la place forte de Verdun, le fort de Vaux est aujourd’hui un des lieux symboliques du champ de bataille de 1916. À travers les communiqués officiels et la presse, la résistance de la garnison commandée par le commandant Raynal a été suivie par toute la France du 2 au 7 juin 1916.

Dès juin 1916, cette résistance désespérée a fait l’objet d’une intense activité de propagande aussi bien française qu’allemande. Ce travail a été rapidement relayé par une littérature héroïque partiellement écrite par les témoins du drame pendant et après la guerre.

À l’occasion de la date anniversaire de la reprise du fort de Vaux par les français en 1916, et cent ans après la première édition du Journal du commandant de Raynal, nous vous proposons d’évoquer la construction du fort de Vaux, de retracer le déroulement des combats de mars à juin 1916 et d’expliquer comment s’est bâti le récit héroïque de ces combats.

Biographie

Chargé d’études documentaires, Martin Barros est responsable des livres anciens et manuscrits au département Bibliothèque du Service historique de la Défense (Vincennes). À ce titre, il a participé à la mise en ligne des Armées française dans la Grande Guerre et des Historiques régimentaires 1914-1918 sur le site Mémoire des hommes. Il a rédigé une trentaine d’articles et a collaboré à une vingtaine de livres sur la fortification et le corps du génie militaire en France du XVIIe au XXe siècle. Il est notamment l’auteur de plusieurs articles sur les forts de Verdun dans les publications du Mémorial de Verdun et d’un article à paraitre dans la Revue historique des Armées sur la légende du fort de Vaux. Il fut conseiller scientifique pour l’exposition « On ne passe pas ! » Les fortifications, du système Séré de Rivières à la ligne Maginot en 2021 au Mémorial de Verdun.