Destin #4 – Nelly Martyl

Destins - Nelly Martyl

Une « Fée » parmi les soldats
Nelly Martyl

Été 1916. Dans le secteur de Verdun, une curieuse estrade aux décors patriotiques se dresse. Á ses pieds, un homme supervise le montage de ce « Théâtre du Front ». Il s’agit de son créateur, l’artiste Georges Scott, désireux d’organiser des représentations pour divertir les soldats français. Mais que va-t-on jouer ? Georges a une idée bien précise…

Cette idée, c’est Nelly Martyl, sa femme. Cantatrice célèbre de l’Opéra-Comique de Paris, elle arbore le brassard de la Croix-Rouge depuis la Mobilisation. Depuis qu’elle est arrivée à Verdun, elle s’est illustrée à plusieurs reprises, notamment en portant secours à des blessés. Vêtue de sa tenue blanche d’infirmière, elle parcourt les cantonnements le sourire aux lèvres, distribuant cigarettes et mots réconfortants.

Avec le « Théâtre du Front », Nelly Martyl pousse la chansonnette. Elle se produit fréquemment sur les planches en récitant le répertoire classique et patriotique aux troupes françaises. Sa présence et sa voix ont pour effet de remonter le moral des combattants qui oublient, durant un instant, la guerre et ses horreurs. La cantatrice est tellement appréciée, que le général Passaga justifie les succès militaires de ses hommes grâce à la voix de la chanteuse… Et Nelly en a été récompensée en recevant citations et Croix de guerre. Mais sa plus grande fierté aura été, sans aucun doute, d’avoir été surnommée avec affection la « fée de Verdun ».

Découvrez d’autres destins en cliquant ici : Destins de Verdun