Webinaire – Les fortifications en Europe des années 1870 à 1918

Affiche exposition temporaire "On ne passe pas ! Les fortifications du système Séré de Rivières à la ligne Maginot"

À l’occasion de l’ouverture prochaine de l’exposition « On ne passe pas ! » Les fortifications, du système Séré de Rivières à la ligne Maginot (17 mars* – 26 septembre 2021), le Mémorial de Verdun propose un webinaire en trois sessions, autour des enjeux et problématiques soulevées par les fortifications européennes entre 1870 et 1918.

À la fin du XIXe siècle, les réflexions sur l’utilité de la fortification et la stratégie militaire qui lui est associée, ne sont pas propres à la France. Le débat est international et des fortifications s’élèvent dans les autres pays européens. En Allemagne, les militaires terminent les ceintures de fortifications entamées par les Français autour de Metz et Strasbourg avant d’ériger de grands ensembles fortifiés plus modernes, nommés Festen à partir de 1893. En Belgique dans les années 1880, des forts sont construits par le général Brialmont, notamment autour de Liège et de Namur pour barrer la vallée de la Meuse. En Europe de l’Est, on recourt également aux fortifications. Dans l’Empire austro-hongrois, des forts sont bâtis en Galicie autour de Przemysl et de Cracovie dans les années 1880 pour protéger la frontière commune avec la Russie. Du côté de l’empire dirigé par Nicolas II, des fortifications sortent de terre face aux frontières allemande et autrichienne entre 1880 et 1890.


Ce webinaire sera présidé par François Cochet, professeur émérite des Universités et président du Conseil d’orientation scientifique du Mémorial de Verdun, et aura lieu les 17, 24 et 31 mars 2021 entre 14h30 et 17h, via la plateforme Zoom (inscriptions obligatoires pour recevoir le lien d’accès à la plateforme).
La plateforme Zoom permettra aux participants de poser leurs questions aux intervenants via le chat prévu à cet effet.

*Sous réserve de nouvelles directives gouvernementales.

PROGRAMME DU WEBINAIRE

Session 1 : Mercredi 17 mars – 14h30 à 17h  (2h30)

  • 14h30-14h45 : Présentation du programme du webinaire et des intervenants de la session, suivie de la présentation de l’exposition temporaire « On ne passe pas ! Les fortifications, du système Séré de Rivières à la ligne Maginot », avec François Cochet
  • 14h45-15h15 : Introduction – Les fortifications à travers les âges : enjeux et fonctions, avec François Cochet
  • 15h15-16h : Les places fortes belges, août 1914, avec Franck Vernier
  • 16h-16h45 : Les fortifications françaises dans la tourmente de l’été 1914, avec Nicolas Czubak
  • 16h45-17h : Conclusion et présentation de la session suivante, avec François Cochet

Retrouvez le programme détaillé de la session n°1 en cliquant ici : Webinaire – Session n°1

Session 2 : Mercredi 24 mars – 14h30 à 17h  (2h30)

  • 14h30-14h45 : Présentation du programme et des intervenants de la session, avec François Cochet
  • 14h45-15h45 : Les fortifications allemandes d’Alsace-Lorraine. Le bouclier occidental de l’empire 1870-1918, avec Philippe Burtscher
  • 15h45-16h45 : L’occupation allemande du fort de Douaumont en 1916, avec Mathieu Panoryia
  • 16h45-17h : Conclusion et présentation de la dernière session, avec François Cochet

Retrouvez le programme détaillé de la session n°2 en cliquant ici : Webinaire – Session n°2

Session 3 : Mercredi 31 mars – 14h30 à 17h  (2h30)

  • 14h30-14h45 : Présentation du programme et des intervenants de la session, avec François Cochet
  • 14h45-16h15 : La fortification victorieuse : l’ouvrage de Froideterre dans la bataille décisive du 23 juin 1916 et le fort de Souville face à la dernière grande offensive allemande à Verdun (11-12 juillet 1916), avec Nicolas Czubak
  • 16h15-17h : Conclusion et ouverture – La naissance d’un nouveau système fortifié durant l’entre-deux-guerres, avec François Cochet

Retrouvez le programme détaillé de la session n°2 en cliquant ici : Webinaire – Session n°3


LES INTERVENANTS

François Cochet, agrégé et docteur en histoire, longtemps Professeur des universités à l’Université de Metz puis de Lorraine-Metz, est spécialiste de l’expérience combattante de 1870 à nos jours, de la captivité de guerre, et de la mémoire des guerres. Il a développé un master « Politique et Conflits » à l’Université de Metz. Il est l’auteur de nombreux ouvrages de références sur la Grande Guerre. Parmi les derniers : Français en guerres, de 1870 à nos jours (Paris, Perrin, 2017), Histoire de l’armée française, 1914-1918 (avec Remy Porte, Paris, Tallandier, 2017) ou 1914-1918 : Fin d’un monde, début d’un siècle (Paris, Perrin, 2014 et édition de poche « Tempus », 2017). Aujourd’hui Professeur émérite de l’Université de Lorraine-Metz, ses activités de recherche l’ont conduit à participer à de nombreux projets muséographiques. Il fut membre du Conseil scientifique national de la Mission du centenaire de la Grande Guerre entre 2014 et 2018 et il a succédé à Antoine Prost à la présidence du Conseil d’orientation scientifique de l’EPCC Mémorial de Verdun-Champ de bataille en 2019.


Franck Vernier © DRIngénieur en industries agricoles et alimentaires et licencié en sécurité et hygiène du travail, Franck Vernier consacre ses loisirs à sa double passion : les fortifications et les blindés de l’Armée belge en mai 1940. Depuis plus de trente années, il mène ses recherches à la fois sur le terrain, dans les ouvrages fortifiés mais aussi dans les archives militaires. En 2010, il crée une maison d’éditions : « Les Éditions du Patrimoine Militaire » avec le colonel Lothaire pour y publier une quinzaine de livres et d’études qu’il a rédigés et qui font référence sur le sujet. Il organise des conférences pour y présenter le fruit de ses recherches. Actuellement, il termine une étude sur les fortifications et l’artillerie au Congo belge entre 1885 et 1960.


Nicolas Czubak © Droits réservésNicolas Czubak, est enseignant d’histoire-géographie, responsable du Service éducatif du Mémorial de Verdun, et membre du Conseil d’orientation scientifique de l’EPCC Mémorial de Verdun – Champ de bataille. Membre de plusieurs associations mettant en valeur l’histoire et le patrimoine de la Grande Guerre et guide-conférencier sur plusieurs sites de la Première Guerre mondiale, il est l’auteur d’une série d’ouvrages portant sur la Grande Guerre dont Bis zum Ende, Jusqu’au bout. Août-septembre 1914 : la Lorraine bascule dans la guerre, Éditions Serpenoise, 2013 (ouvrage co-écrit avec Kévin Goeuriot) (Prix Sergent Maginot en 2014), Les Éparges – Die Combres-Höhe (1914-1918), Français et Allemands face à face sur les Hauts de Meuse, Dacres éditions, 2014 (ouvrage co-écrit avec Pascal Lejeune) (Sélection Bourse Histoire Prix Erckmann-Chatrian en 2015), La guerre aux portes de saint-Mihiel – Fort du Camp des Romains – Fort de Liouville – Forêt d’Apremont, Ysec.


Philippe Butscher ©DRNatif de Strasbourg, Philippe Burtscher est directeur d’établissement sanitaire et médico-social. Entré à 14 ans, aux côtés son père, dans l’association crée pour la restauration du Fort de Schoenenbourg (Ligne Maginot) en Alsace, il n’a depuis jamais cessé de se passionner pour les différents systèmes fortifiés européens. C’est toutefois l’intérêt porté depuis les années 80 à l’exceptionnel patrimoine militaire de Strasbourg qui entrainera une forme de spécialisation sur la fortification allemande. Relativement mal connue et alors peu documentée, surtout en raison de l’absence d’archives locales, la fortification allemande d’Alsace (et de Lorraine) nécessitait une recherche plus approfondie. De ce constat naquit un long et fastidieux travail de recherches dans les archives allemandes permettant la publication d’un premier ouvrage sur la place de Strasbourg, depuis complété par d’autres publications et surtout le soutien actif à plusieurs actions locales pour la mise en valeur de ce patrimoine (piste cyclable des forts, mise en valeur d’ouvrages,…).


Mathieu Panoryia © DRMathieu Panoryia est archiviste au Service Historique de la Défense et doctorant en histoire à l’université de Lorraine-Metz. Il termine actuellement sa thèse portant sur la fortification permanente dans la bataille de Verdun, sous la direction de Julie d’Andurain, et la codirection de Rémy Porte. Il est également guide-conférencier dans les forts de Vaux et Douaumont pour le Conseil Départemental de la Meuse depuis 2012. Originaire de Verdun, il est très attaché à la transmission de son histoire, et à faire découvrir le champ de bataille qu’il connaît particulièrement bien.


TARIFS & RÉSERVATIONS

GRATUIT

Réservations obligatoires (via le formulaire de réservations ci-contre) pour recevoir le lien d’accès à la plateforme Zoom et pouvoir poser vos questions aux intervenants


Avec le soutien de la Fondation de Verdun

Fondation du Souvenir de Verdun