I want you for US Army! L’entrée en Guerre des États-Unis

Dès avant l’entrée en guerre des États-Unis, les compositeurs des deux côtés de l’Atlantique témoignent dans leurs œuvres de cette époque dramatique. Certains évoquent des images de dévastation comme Cécile Chaminade ou décrivent de manière quasi-journalistique les combats dans les Flandres comme l’avant-gardiste américain Leo Ornstein. Dans le même temps, ce sont plutôt des musiques dégagées de tout lien avec le conflit que composent ceux qui sont mobilisés comme le très jeune Williams Baines qui cherche refuge dans la description d’une nature paradisiaque aux accents nostalgiques ou qui, comme Jean Cras, alors commandant d’un contre-torpilleur, trouvent un moment d’évasion dans l’écriture de danses. Sans doute sensibilisé par le caractère tragique et brutal de la guerre en Europe, l’Américain Charles Griffes intitule dès 1915 une de ses œuvres De Profundis. De son côté, l’opportuniste l’Australien Percy Grainger, tout juste arrivé aux États-Unis en 1914 pour fuir les pressions d’avoir à s’engager dans l’armée et après avoir subi les critiques de ses amis britanniques, marque avec One more day, my John son engagement dans la musique militaire des États-Unis. Dès juin 1917, il trouve là un moyen efficace de se faire connaître à travers le pays tout en marquant sa solidarité avec les combattants. Aux États-Unis, les esprits ont évolué. L’Oncle Sam clame haut et fort : I want you for US Army!


Anne de Fornel © Paul Grandsard

Anne de Fornel © Paul Grandsard

Pianiste et musicologue franco-américaine, Anne de Fornel obtient en 2012 un Master de piano du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon où elle étudie avec Florent Boffard. Elle a déjà plusieurs enregistrements à son actif chez le label Hortus : Un Long Voyage (2012) avec le Trio Steuermann qui présente des œuvres pour piano solo et musique de chambre du compositeur franco-suisse Pierre Wissmer ; le CD/DVD Tramages (2014) avec l’Ensemble Mesostics dans lequel elle est la soliste de deux œuvres concertantes  contemporaines – Trame IV de Martin Matalon et Interstices de Philippe Hurel – tout en étant la directrice artistique du projet (couronné par cinq diapasons du magazine Diapason) ; La Nuit Transfigurée (2015) avec le Trio Steuermann qui met en regard des œuvres d’Arnold Schoenberg, Anton Webern et Johannes Boris Borowski ; Vers la Vie Nouvelle (2016) qui réunit plusieurs pièces composées durant la Première Guerre Mondiale. Passionnée par la musique contemporaine, elle a créé plusieurs œuvres pour piano.
En 2012, Anne de Fornel devient aussi Docteur en Musicologie de l’Université de Paris-Sorbonne (Paris IV). L’année suivante, elle réalise un Master spécialisé « Médias, Art et Création » à HEC Paris. Elle est co-auteur du documentaire Pierre Wissmer, un portrait (2015) réalisé par Éric Darmon. En 2018, elle publiera la monographie John Cage aux Éditions Fayard.


Cet événement est proposé dans le cadre de la 10e édition des Rencontres de Verdun organisées par la Mission histoire du département de la Meuse.


En partenariat avec les éditions Hortus

Logo Hortus


Tarif

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.
Réservation conseillée, via le formulaire ci-contre.


Écoutez


Nadia Boulanger (1887-1979),
Vers la vie nouvelle (1915),
par Anne de Fornel sur un piano Pleyel 1892

Vers la vie nouvelle, Les Musiciens et la Grande Guerre, vol XVII, Hortus 717, éditions Hortus.

Facebooktwittermail