Élégies de la Grande Guerre

La France et l’Allemagne entre classicisme et expressionnisme

Concert Élégies de la Grande Guerre, La France et l’Allemagne entre classicisme et expressionnisme, avec Igor Kiritchenko, violoncelle et Emmanuel Pélaprat, harmonium Mustel (1898) & orgue

À l’occasion des commémorations du 11 novembre, ce concert, hommage aux disparus, témoigne de la variété des musiques pendant la Grande Guerre et qui en découlent, à travers un répertoire français pour violoncelle et orgue, et germanique pour harmonium d’art.

La Grande Guerre a profondément marqué l’évolution du langage musical : les derniers romantiques allemands se tournèrent vers la musique atonale tandis que les Français s’orientèrent plutôt vers une écriture néo-classique. Afin d’illustrer la variété des musiques pendant la guerre et celles qui en furent directement inspirées, une partie du concert est consacrée à un répertoire français pour violoncelle et orgue : Élégie héroïque de Déodat de Sévérac, Prière de Saint-Saëns, Elégie de Caplet et Légende de Dupré. La musique germanique est représentée par deux compositeurs, Rudolf Schartel (1884-1930), Sigfrid Karg-Elert (1877-1933), ayant consacré une bonne part de leur œuvre à l’harmonium d’art, inventé par le français Mustel en 1853.

Un extrait des Voix de la douleur chrétienne, recueil réuni par l’Abbé Joubert en 1924, pour orgue et pour harmonium, en hommage aux disparus de la Grande Guerre, conclut ce concert commémoratif du 11 novembre.

Durée : 1 h

Directeur artistique : Philippe Saulnier d’Anchald

Éditeur : Didier Maes, Les Musiciens & la Grande Guerre / Hortus


Musicien à part dans le paysage musical français, Emmanuel Pélaprat cultive une carrière d’interprète aux multiples facettes et de chercheur. Né à Toulouse, il étudie au Conservatoire de cette ville, notamment avec Jan Willem Jansen pour le clavecin et Michel Bouvard pour l’orgue, et y remporte sept récompenses, avant d’entrer au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, où il obtient deux Diplôme de Formation supérieure, mention Très Bien. Depuis longtemps attiré par la recherche, il intègre ensuite la filière universitaire. Reçu deuxième à l’agrégation, il est nommé trois ans plus tard membre du jury de ce concours. Actuellement, il est professeur à l’université de Bordeaux III. Emmanuel Pélaprat est aussi co-titulaire du grand orgue Eugène Puget (1878) de l’église Notre-Dame du Taur à Toulouse. Conciliant son goût pour la recherche et la musique romantique, il se passionne également pour l’harmonium d’art, instrument injustement méconnu. Il a enregistré pour la collection Les Musiciens & la Grande Guerre, Chant de guerre, avec l’ensemble Double Expression.

Igor Kiritchenko © Droits réservés

Igor Kiritchenko © Droits réservés

Né à Odessa (Ukraine), Igor Kiritchenko étudie aux conservatoires d’Odessa, Moscou, Paris, avec L. Evgrafov, A. Meunier, V. Berlinsky (Quatuor Borodine) et H. Beyerle (Quatuor Alban Berg). Lauréat du Concours International de Violoncelle à Belgrade, il devient membre du Quatuor Anton (1989-1995) et remporte avec cet ensemble plusieurs Grands Prix. Il a réalisé de nombreux enregistrements pour la radio et la télévision et a effectué de nombreuses tournées en France, Italie, Allemagne, Mexique, Belgique, Hongrie, Russie, Finlande, Maroc, Hollande, République Tchèque, Suisse, Japon, etc. en se produisant dans les salles les plus prestigieuses : Théâtre des Champs-Elysées, Théâtre de la Ville et Salle Gaveau (Paris), Herkulessaal (Munich), Salle Verdi (Milan), Barbican Center (Londres), Académie Santa Cécilia (Rome), Metropolitan Art Hall (Tokyo), etc. Il est membre fondateur des Quatuor Elysée, Trio Alta, Trio Equinox, Juon Project et Trio Arioso.

L’Ensemble Double Expression, né de la volonté de redécouvrir le répertoire de l’harmonium d’art, s’est attaché à sortir de l’oubli des pages majeures comme les trios et quatuors de Saint-Saëns, la messe de Clémence de Grandval ou l’importante sonate de Lefébure-Wély, tout en perpétuant la tradition de la transcription.



Chant de guerre. Les Musiciens et la Grande Guerre, vol. XI (Hortus 711)

Chant de guerre. Les Musiciens et la Grande Guerre, vol. XI (Hortus 711)

Écoutez un extrait de Chant de Guerre, Les Musiciens et la Grande Guerre, volume XI, éditions Hortus. Ensemble Double Expression, dir. E. Pélaprat : Joseph Jongen (1873-1953), In Memoriam, opus 63, 4 improvisations (1919) : Requiem Æternam


Tarif

Entrée libre, accès dans la limite des places disponibles.
La réservation est conseillée.

Partenaires de l’événement

Logo Association culturelle de la cathédrale de Verdun (ACCV)

Éditions Hortus

Facebooktwittermail