Ciné d’époque – Au cinéma comme en 1916

Une séance de cinéma pendant la Grande Guerre, 1914-1918. © Droits réservés.

Une séance de cinéma pendant la Grande Guerre, 1914-1918. © Droits réservés

Avec l’Ensemble Duruflé et la compagnie Noliv’
Laurent Véray (historien du cinéma), Magali Goimard (piano, chant), Roselyne Martel-Bonnal (soprano lyrique), Jean-Paul Farré (comédien bonimenteur) & Olivier Landre (jongleur, monocycliste).

Une séance reconstituée par Laurent Véray
Programmation musicale : Magali Goimard


À l’occasion de la Nuit des Musées, venez revivre l’année 1916 à travers une séance de ciné d’époque !

Caractérisée par son hybridité, cette séance s’inspire des programmes d’époque retrouvés dans les archives. Elle se constitue de films projetés dans des copies restaurées. S’y mêlent scène comique, actualités, documentaire, film scientifique, phonoscène, mélodrame patriotique…

« Comme » il y a 100 ans, les films sont accompagnés au piano par des musiques classiques et des improvisations. Chansons, airs d’opéra, poésie et numéros de jonglage sont les attractions qui complètent ce spectacle présenté par un bonimenteur. Elle vous invite à découvrir autrement ensuite l’exposition permanente du Mémorial de Verdun.

Cette séance, conçue dans l’esprit de celles datant de la Première Guerre mondiale, a été composée avec le concours du CNC, de Gaumont-Pathé-Archives, du Musée Albert Kahn et de l’ECPAD. Elle s’inspire des travaux menés par l’équipe de recherche CINÉ08-19 soutenue par l’Agence nationale de la recherche (ANR). Elle est interprétée par l’Ensemble Duruflé, ainsi que par la compagnie Noliv’.


Laurent Véray © Droits réservés

Laurent Véray © Droits réservés

Professeur à l’université Sorbonne nouvelle-Paris 3 et membre titulaire de l’Institut de recherche sur le cinéma et l’audiovisuel, Laurent Véray a publié Avènement d’une culture visuelle de guerre. Le cinéma en France de 1914 à 1928 (Nouvelles éditions Place, 2018), Vedrès et le cinéma (Nouvelles éditions Place, 2017), et Abel Gance. Le visionnaire contrarié (Gaumont Vidéo, 2017). Par ailleurs, il a réalisé La Cicatrice. Une famille dans la Grande Guerre (2014), Théâtres de guerre-1917 (2012), En Somme (2006) et L’Héroïque cinématographe (2003). Depuis 2018, il est responsable scientifique du projet CINÉ 08-19, financé par l’Agence nationale de la recherche, sur l’histoire du cinéma en France de 1908 à 1919.

 


Jean-Paul Farré. © Fabrice Le Guernec.

Jean-Paul Farré. © Fabrice Le Guernec

Jean-Paul Farré débute au théâtre en 1967 dans Arlequin valet de deux maîtres au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse. Parmi ses innombrables interprétations, on a pu récemment le voir dans H.H de Jean-Claude Grumberg, Les Mémoires d’Outre-tombe et Don Juan au Théâtre Marigny. Devant la caméra, il tourne avec Mocky, Doillon, Tavernier ou Lautner. Il multiplie depuis 1974 les seuls en scène comme Les Douze pianos d’Hercule, Molière du Théâtre Musical en 2010.


Magali Goimard. © Fabrice Le Guernec.

Magali Goimard. © Fabrice Le Guernec

Magali Goimard interprète au piano un répertoire éclectique avec une prédilection pour les œuvres rares tout en restant à l’écoute des compositeurs d’aujourd’hui. Lauréate de concours internationaux, elle donne de nombreux concerts en France comme à l’étranger. Son approche de la musique l’amène à présenter et concevoir des émissions musicales sur la chaine télévisée Paris Première puis France Musique et à fonder le festival José David aux Sables d’Olonne en 2014.


Roselyne Martel-Bonnal. © Fabrice Le Guernec.

Roselyne Martel-Bonnal. © Fabrice Le Guernec

Diplômée des Conservatoires de Nice et de Paris,  Roselyne Martel-Bonnal se perfectionne à la Hochschule de Munich et au Mozarteum de Salzbourg. Elle explore en concert un vaste répertoire de la musique contemporaine dans de multiples productions et est l’invitée de nombreux festivals internationaux. Elle tient régulièrement des rôles au sein de productions d’opéra (Thaïs de Massenet avec Michel Plasson) et des créations contemporaines (Le Magnificat de David Maw au Festival Brandebourg de Londres).


Noliv’ © Fabrice Le Guernec.

Noliv’ © Fabrice Le Guernec

À onze ans, Olivier Landre, « Noliv’»,  fait une rencontre qui changera sa vie : son premier monocycle. Adulte, il décide d’approfondir sa passion, et se perfectionne à l’École de Cirque des Noctambules à Nanterre, sous la direction de Michel Nowak, et prend des cours au Théâtre et de clown.
En 1998, il cofonde la compagnie de spectacle de rue « Les Mains Gauches », et créé ses numéros de monocycle et de jonglerie, qui le mèneront dans les rues, les cirques, les théâtres et les opéras de toute l’Europe, et jusqu’en Russie, au Kazakhstan ou en Arabie Saoudite.


TARIFS & RÉSERVATIONS

GRATUIT
Dans la limite des places disponibles.
Réservation conseillée, via le formulaire ci-contre.
Deux représentations sont proposées pour accueillir le plus grand nombre, la première séance aura lieu de 19h à 20h45 et la seconde séance aura lieu de 21h à 22h45.

Manifestation sous réserve de nouvelles directives gouvernementales à cette date.
La date de ce ciné d’époque est susceptible d’être modifiée en fonction du contexte sanitaire.