La 39e Division d’Infanterie allemande dans l’enfer de Verdun (février-décembre 1916)

Soldats allemands sur le champ de bataille de Verdun, printemps 1916. © Mémorial de Verdun

Soldats allemands sur le champ de bataille de Verdun, printemps 1916. © Mémorial de Verdun

De la Woëvre à Louvemont, en passant par le fort de Vaux

L’action de certaines unités militaires est restée indélébilement associée à la mémoire de la bataille de Verdun telle celle des 56e et 59e BCP du lieutenant-colonel Driant au bois des Caures en février 1916, de l’Alpenkorps à Fleury-devant-Douaumont en juin-juillet 1916 ou bien encore, du RICM lors de la reconquête du fort de Douaumont le 24 octobre 1916. Un souvenir associé à des actions d’éclats. Pourtant en dix mois de lutte intense, où chaque mètre carré de terrain a été âprement disputé, plus de 70 divisions françaises sont passées sur le champ de bataille de Verdun ainsi qu’une quarantaine de divisions allemandes. Des passages brefs pour les unités françaises, des séjours plus longs pour leurs homologues allemands, dans le même enfer.

Le Mémorial de Verdun propose de découvrir sur le terrain, à hauteur d’hommes, le quotidien des soldats d’une division allemande, ceux de la 39.Infanterie-Division, depuis les arrières jusqu’aux premières positions. Casernés en Alsace avant la Première Guerre mondiale, les régiments de la 39e Division vont passer neuf mois dans l’enfer de Verdun, du secteur de la Woëvre à Louvemont en passant par le ravin de la Caillette et le fort de Vaux. Guidés par Nicolas Czubak, du Service éducatif du Mémorial de Verdun, vous arpenterez les différentes parties du champ de bataille dramatiquement familières pour ces Frontschweine. La sortie sera l’occasion de s’intéresser également aux hommes qui leur ont fait face.


Nicolas Czubak. Photo : droits réservés.Nicolas Czubak est professeur d’histoire-géographie, détaché au Service éducatif du Mémorial de Verdun, et membre du Conseil d’orientation scientifique de l’EPCC Mémorial de Verdun – Champ de bataille. Membre de plusieurs associations mettant en valeur l’histoire et le patrimoine de la Grande Guerre et guide-conférencier sur plusieurs sites de la Première Guerre mondiale, il est co-auteur d’une série d’ouvrages portant sur la Grande Guerre dont Bis zum Ende, Jusqu’au bout. Août-septembre 1914 : la Lorraine bascule dans la guerre, Éditions Serpenoise, 2013 (Prix Sergent Maginot en 2014), Les Éparges – Die Combres-Höhe (1914-1918), Français et Allemands face à face sur les Hauts de Meuse, Dacres éditions, 2014 (Sélection Bourse Histoire Prix Erckmann-Chatrian en 2015), Bloqués dans l’enfer de Meuse-Argonne. Septembre-octobre 1918 : les Américains arrêtés au nord-ouest de Verdun, Ysec éditions, 2018.


Tarif

Entrée : 5€ (le règlement se fait sur place, le jour de l’activité.)
Réservation conseillée, via le formulaire ci-contre.