Destin #10 – Jean-Ernest Tucoo-Chala

Vue d'ensemble Jean-Ernest Tucoo-Chala

« Le sang froid au milieu de tout le bordel »
Jean-Ernest Tucoo-Chala

« Verdun ? eh bien ça me va, je suis content de voir ce sacré secteur si terrible. » Voila une phrase que nous n’imaginons pas en cette fin de mai 1916. Elle est pourtant prononcée par un jeune Béarnais de 23 ans, Jean Ernest Tucoo-Chala, maître pointeur au 14e régiment d’artillerie, dont rien ne semble effrayer, pas même l’enfer de Verdun. Mais la vaillance du jeune homme sera mise à rude épreuve, d’autant que sa batterie pointe vers le fort de Douaumont.
Le 28 mai 1916, l’orchestre infernal commence. Au son de « Tirez, tirez ! » la batterie de Tucoo-Chala se met en branle dans une intense rengaine. La cadence est telle que les canons se mettent à rougir et à brûler les mains d’Ernest. Soudain, l’un d’eux explose ! Bon Dieu ! Ce n’est pas passé loin. « TIREZ ! TIREZ ! », martèle pourtant le chef de batterie.
C’est maintenant l’orchestre allemand qui répond à la française. Les obus tombent autour de Tucoo-Chala, arrachant des membres, tuant des camarades, explosant des dépôts de munitions ! Les gaz se joignent maintenant au brouhaha, contraignant la visibilité et la respiration du béarnais. « TIREZ ! TIREZ !! ». Et comment bordel ?!
Au milieu de cet enfer, un lieutenant se balade « comme s’il était sur les Champs Elysées ». La scène est surréaliste, mais le flegme de cet officier maintient le moral de Tucoo-Chala. Fatigué et recouvert de boue, il redouble pourtant d’effort, dorénavant seul à la manœuvre. Il tire comme un « dératé » au point de faire exploser d’autres canons, pourtant neufs.
Le 8 juin, c’est l’heure de la relève. Malgré une semaine éprouvante, Tucoo-Chala ne souhaite pas repartir, il veut continuer à se battre et aider ses camarades qui restent en ligne. Mais la raison l’emporte, il retourne en repos sur Verdun. Cette tête brulée est reconnue par ses supérieurs et obtient une citation pour son courage.

Découvrez d’autres destins en cliquant ici : Destins de Verdun

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour découvrir chaque semaine un nouveau destin !

Avec le soutien du FNADT et du Plan France Relance

Logo France Relance